Développer ses affaires en Turquie en tant qu’étranger

Développer ses affaires en Turquie en tant qu’étranger

Développer ses affaires en Turquie en tant qu’étranger. La Turquie accueille de tout cœur les investissements étrangers, et le gouvernement soutient tous les investisseurs pour autant qu’ils soient fiables et disposés à répondre aux exigences du pays. Il y a de nombreuses opportunités d’affaires en Turquie car c’est un pays en développement rapide avec une économie qui est dans les vingt premières du monde. Dans de nombreux domaines, il n’y a pas assez de production en raison du manque de capitaux pour rattraper les nouvelles tendances technologiques dans le monde. C’est pourquoi le gouvernement encourage les investisseurs étrangers à venir en Turquie pour créer leurs entreprises, notamment manufacturières, à moindre coût. Le gouvernement offre le droit de travailler dans le pays aux étrangers qui ont déjà ou vont acheter des biens en Turquie.

Dois-je me faire accompagner ou puis-je le faire moi-même ?

Développer ses affaires en Turquie en tant qu’étranger, il faut obtenir toutes les informations appropriées et suivre l’ensemble des étapes selon les procédures.  Il est nécessaire de se référer à un consultant et à un conseiller juridique. Consulter une société comme ERAI Turquie, qui a suivi de nombreux cas, serait la bonne décision si vous êtes nouveau dans la procédure. Pour plus d’informations sur la location d’un local/bureau.

En outre, vous pouvez obtenir des informations actualisées auprès de l’ambassade de Turquie et du ministère turc concernant la zone dans laquelle vous allez installer votre entreprise. Dans l’ensemble, une fois que vous aurez trouvé un bon comptable fiable en Turquie, vous n’aurez plus besoin de grand chose.

À propos des noms des entreprises

Veuillez noter que le nom commercial d’une entreprise ne peut pas être accepté s’il a été enregistré par quelqu’un d’autre et ne peut pas induire ses clients en erreur. « Türkiye, Türk, Cumhuriyet » et « Milli » ne peuvent pas être utilisés dans le nom d’une société sans l’approbation spéciale du Conseil des ministres turc. Les noms ou mots étrangers peuvent être utilisés s’ils ne sont pas en contradiction avec une loi ou une politique gouvernementale ou culturelle.

Création d’une société en Turquie en tant qu’étranger

Conformément à l’article 7 de la loi no 4817, les étrangers qui travaillent de manière indépendante peuvent être autorisés à travailler de manière indépendante par le Ministère du travail et de la sécurité sociale s’ils vivent en Turquie depuis au moins cinq ans sans interruption légale. Ce permis lui permettra d’ouvrir une entreprise privée en tant que travailleur indépendant. Sinon, il n’est pas possible de créer une entreprise privée sans permis de travail. Le permis de séjour seul n’est pas suffisant. C’est pourquoi, après un séjour de cinq ans avec le permis de séjour, si le permis de travail est appliqué, la société privée peut être établie.

L’étranger qui a droit à un permis de travail indépendant reçoit un « document de demande de permis de travail indépendant ». Ce document est valable pour une période de « trois mois » à partir de la date de délivrance.

Après l’établissement du lieu de travail, l’étranger obtient un permis de travail indépendant s’il présente le registre du commerce au Ministère du travail et de la sécurité sociale.

Quels sont les types de sociétés en Turquie ? Choisissez votre type de société :

Il existe cinq différents types de sociétés selon le Code de commerce turc (TCC), dont certaines sont des sociétés et d’autres non.

Les formes de sociétés

  • Sociétés par actions (SA)
  • Société à responsabilité limitée (SARL)
  • Sociétés coopératives

Les deux types les plus utilisés sont la société à responsabilité limitée (Limited Sirket en turc) et la société par actions (Sahis Sirket en turc).

Formes non corporatives

  • Société collective
  • Compagnie de la Commandite

Il existe quelques différences en termes de capital minimum et d’organes, mais le processus de création est similaire dans les sociétés anonymes et les sociétés à responsabilité limitée. Ce sont les types de sociétés les plus connus dans l’économie mondiale et en Turquie.

Il est également possible d’ouvrir une succursale ou un bureau de liaison, mais elles ne sont pas considérées comme des personnes morales.

 

ERAI Turquie, restez informé des nouvelles de la Turquie en consultant notre blog et en nous suivant via les réseaux sociaux : Linkedin – Facebook – Twitter – Instagram

Parlons-En

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez obtenir un devis pour un ou plusieurs de nos services, veuillez remplir le formulaire ci-dessous et nous prendrons contact avec vous dans les plus brefs délais.




English