7 Entreprises dans le Top 100 de Defense News

7 Entreprises dans le Top 100 de Defense News. Ce sont désormais sept entreprises de défense turques qui font partie de la liste des Top 100 de Defense News, classement considérée comme l’une des plus réputées de l’industrie mondiale de la défense.

Les entreprises de défense turques ASELSAN, TUSAŞ, ROKETSAN, STM, HAVELSAN, FNSS et BMC ont été incluses dans la liste des meilleures entreprises de défense du monde, sur la base de leurs revenus. 7 Entreprises dans le Top 100 de Defense News

“Il y a 4 ans, nous n’avions que 2 de nos entreprises sur la liste. Le fait que nous soyons passés à 7 entreprises à ce jour est un indicateur supplémentaire de la croissance de notre industrie de défense nationale jour après jour”, a déclaré İsmail Demir, le chef de la présidence turque de l’Industrie de défense (SSB).

Sept entreprises de défense turques – ASELSAN, Turkish Aerospace Industries (TAI), BMC, Roketsan, Defense Technologies Engineering and Trade Inc. (STM), FNSS et Havelsan, respectivement en 48ème, 53ème, 89ème, 91ème, 92ème, 98ème et 99ème position sur la liste. Alors que FNSS et Havelsan font leur apparition sur la liste pour la première fois, ASELSAN a fait son entrée dans le top 50 pour la première fois en grimpant de quatre places.

1-ASELSAN
Après avoir accru ses résultats grâce à des projets tant au niveau national qu’à l’étranger, ASELSAN s’est hissée à la 48e place en augmentant ses revenus de défense de 1,7 milliard de dollars en 2018 à 2,1 milliards de dollars l’année dernière, soit une augmentation de 21 %. C’est en 2006 que l’entreprise apparaissait sur la liste pour la première fois. L’entreprise est parvenue à ce résultat grâce à des produits et des solutions développés sur la base d’activités de recherche et développement (R&D) dans des domaines tels que les systèmes de communication, les systèmes avioniques, les systèmes radar et de guerre électronique, les systèmes de défense et militaires, les systèmes électro-optiques, les systèmes de commande et de contrôle ainsi que les systèmes navals.

2-TAI
TAI, fabricant de plateformes aérospatiales pour la Turquie avec des ressources nationales turques et fournisseur privilégié de fabricants internationaux tels que Boeing, Airbus, Lockheed Martin, Northrop Grumman, Bombardier et Leonardo, a également connu une amélioration significative au sein de la liste. Les revenus de défense de la société ont en effet augmenté de 42 % en 2019, passant de 1,3 milliard de dollars en 2018 à 1,8 milliard de dollars en 2019, et la société figure désormais au 53e rang de la liste, soit 16 places de plus que l’année précédente. Si le revenu global de la TAI a augmenté à 2,2 milliards de dollars l’année dernière, 18 % de ce montant a été généré grâce aux projets d’aviation civile. Lors de son entrée sur la liste, en 2011, TAI se classait à la 83e place.

3-BMC
BMC, l’un des principaux fabricants de véhicules terrestres blindés dans l’industrie de la défense turque, qui figurait sur la liste pour la première fois l’année dernière, a fait acte de constance cette année. L’entreprise, classée 85e sur la liste avec 554 millions de dollars l’année précédente, a perdu quatre places pour se retrouver au 89e rang avec un chiffre d’affaires de 533 millions de dollars. Le constructeur de véhicules terrestres, actuellement responsable de la production en série du char de combat Altay de la Turquie, fabrique différentes combinaisons de véhicules à usage commercial et pour l’industrie de la défense, allant des bus aux camions et des véhicules anti-mine aux véhicules tactiques à roues.

4-ROKETSAN
Classée 89e en 2019, Roketsan est au 91e place du classement cette année. Le chiffre d’affaires de Roketsan a diminué de 1 % pour atteindre 515 millions de dollars et a ainsi perdu deux places dans la liste. Les produits les plus populaires de l’entreprise sont les suivants : le missile sol-sol de longue portée Bora, le missile TRG-300 Kaplan, les munitions SOM et SOM-J à guidage de précision compatibles avec le JSF, les roquettes TRG-122, le missile antichar de longue portée à guidage laser L-UMTAS, les missiles de défense aérienne Hisar, le système de défense aérienne Sungur et le premier missile de croisière naval turc Atmaca, etc.

5-STM
Se classant à la 85e place du Top 100 de l’année dernière, STM a perdu cette année sept places, se hissant ainsi au 92e rang. L’entreprise a connu une baisse de 14 % de ses revenus de défense, passant de 564 millions de dollars en 2018 à 485 millions de dollars en 2019. L’entreprise s’efforce de répondre aux besoins de la Turquie avec ses produits de haute technologie et fait concurrence à l’étranger en développant des solutions technologiques avancées et intelligentes. STM est impliquée dans la conception, la modernisation et la production de véhicules navals militaires et a récemment attiré l’attention avec ses drones, ses technologies satellitaires révolutionnaires, ses systèmes de radars et de cybersécurité.

6-FNSS
FNSS, l’un des fabricants de véhicules terrestres blindés de l’industrie de la défense turque, a intégré la liste cette année en s’attribuant la 98e place. Le fabricant a augmenté son chiffre d’affaires de 2 %, passant de 367 millions USD en 2018 à 374 millions USD en 2019. FNSS, qui développe et fabrique des véhicules blindés à roues et à chenilles sur mesure, performants, durables et innovants, est l’une des plus grandes entreprises du monde dans son domaine. La société, dont les produits sont très appréciés par les usagers de différents pays, a expédié plus de 4 000 véhicules blindés de combat à ce jour. La vaste gamme de produits de FNSS s’étend des véhicules blindés à chenilles de 15 tonnes aux chars de taille moyenne, des véhicules tactiques blindés à roues 4×4 à 8×8 et des ponts d’attaque mobiles aux véhicules blindés pionniers avec ou sans pilote et tourelles.

7-HAVELSAN
HAVELSAN est une autre entreprise turque du secteur de la défense qui est entrée dans la liste pour la première fois cette année. La société, spécialisée dans le développement de solutions logicielles, a augmenté ses revenus de 6 %, passant de 278 millions de dollars l’année dernière à 295 millions de dollars, et s’est classée 99e sur la liste.

ERAI Turquie, restez informé des nouvelles de la Turquie en consultant notre blog et en nous suivant via les réseaux sociaux :
LinkedinFacebookTwitterInstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parlons-En

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez obtenir un devis pour un ou plusieurs de nos services, veuillez remplir le formulaire ci-dessous et nous prendrons contact avec vous dans les plus brefs délais.




    EnglishTurkey