Sinovac a accordé une licence à la Turquie pour la production du vaccin COVID-19

covid-19-production-vaccin

Un rapport des médias turcs indique que Sinovac, le producteur chinois du vaccin COVID-19 CoronaVac, a octroyé une licence à la Turquie pour la production de vaccins. Le PDG de la société, Yin Weidong, a indiqué que la Turquie était l’un des cinq pays ayant bénéficié d’une licence pour fabriquer le vaccin, au même titre que l’Indonésie, le Brésil, la Malaisie et l’Égypte.

Sinovac autorise la production de son vaccin COVID-19 en Turquie

M. Yin a affirmé qu’une quantité suffisante de vaccins pour 20 % seulement de la population avait été livrée en Turquie, au Brésil, ainsi qu’en Indonésie, mais que cela ne serait pas suffisant. Par conséquent, le processus d’octroi de licence pour la production de vaccins dans ces pays a été entamée.

Bien que les autorités aient reconnu que la livraison a été difficile, la Turquie a commandé 100 millions de doses de vaccin à Sinovac, dans un contexte de pandémie de plus en plus préoccupant et où les pays ont du mal à accéder à de grandes quantités de vaccin. Jusqu’à présent, la Turquie a administré environ 25,3 millions de doses.

La Turquie a conclu un accord avec Sinovac pour l’achat de 100 millions de doses du vaccin. Parallèlement, le ministère a indiqué dans un communiqué que ces doses seraient distribuées aux hôpitaux et aux centres de santé du pays après la réalisation des tests nécessaires. Ce vaccin est désormais l’un des deux disponibles pour le grand public, avec le vaccin Pfizer-BioNTech.

Yin a ajouté que les divergences dans les données cliniques du vaccin étaient tout à fait normales et qu’il y avait de plus en plus de preuves que le vaccin était plus performant lorsqu’il était utilisé en situation réelle, comme le rapporte Bloomberg.

Le vaccin inactif s’est avéré efficace à plus de 83 % au terme d’essais de phase 3 menés en Turquie. Récemment, une étude menée par le ministère indonésien de la santé a conclu que le vaccin était efficace à 98 % pour la prévention des décès et à 96 % pour la prévention des hospitalisations chez un groupe de personnel médical indonésien vacciné. Les données recueillies proviennent de 120 000 agents de santé de Jakarta qui ont reçu le vaccin entre janvier et mars de cette année, a indiqué le chercheur responsable et fonctionnaire de la santé, Pandji Dhewantara, lors d’un communiqué mercredi.

Des scientifiques brésiliens avaient signalé dans le passé que le vaccin était efficace à 50,4 % pour prévenir les contaminations symptomatiques. CoronaVac est efficace pour prévenir le COVID-19 chez les personnes de moins de 60 ans, mais selon les spécialistes de l’Organisation mondiale de la santé, des données de qualité sur le risque d’effets indésirables graves font défaut.

Une étude menée récemment par une université turque a démontré que le vaccin était plus efficace lorsqu’il était injecté en deux doses, ce qui est la méthode employée actuellement en Turquie.

Sinovac, le concepteur du tout premier vaccin COVID-19 utilisé en Turquie, est invité par le ministre de la Santé à investir dans le pays.

La semaine passée, M. Koca a averti que les citoyens se rendant dans les centres de santé pour se faire vacciner sans avoir pris de rendez-vous ralentissaient la vitesse des immunisations. Dans le même intervalle, le ministre de la santé a tenu une réunion en ligne avec les représentants de Sinovac et a convié l’entreprise à investir en Turquie pour la fabrication de vaccins.

“Nous sommes disposés à fournir tout le support nécessaire à un potentiel investissement dans notre pays. Nous accordons une très grande importance à la production de vaccins du COVID-19, de la grippe comme de l’hépatite A. Je pense également que nous pouvons concevoir un modèle de coopération pour le vaccin pour lequel la Turquie mène actuellement des essais de phase 3”, a affirmé M. Koca lors de la réunion. production du vaccin

Le ministère de la santé a déclaré dimanche dans un rapport que la coopération mondiale contre la pandémie était essentielle et qu’il s’agissait d’un enjeu majeur pour un partenariat international. “De cette façon, votre entreprise augmentera sa part de marché tandis que la Turquie effectuera un transfert de technologie”, a-t-il également ajouté.

Les responsables de Sinovac ont fait savoir lors de la réunion qu’ils délégueraient une visite technique en Turquie pour débattre des méthodes de collaboration. Ils se sont ainsi engagés à mettre en place une unité de production locale en Turquie et à développer “la capacité de coopération avec les scientifiques turcs”. Ils ont en outre manifesté leur intérêt pour une aide à la détection de nouvelles variantes en Turquie et pour la fourniture de davantage de vaccins au pays “afin de se diriger vers la fin de cette pandémie”.

Si vous souhaitez lire d’autres articles sur la Turquie, vous pouvez consulter notre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parlons-En

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez obtenir un devis pour un ou plusieurs de nos services, veuillez remplir le formulaire ci-dessous et nous prendrons contact avec vous dans les plus brefs délais.




    EnglishTurkey